French English German Italian


 

 

Présentation

La journée « Une fleur, une vie » est née à la suite d’une réunion à Paris le 1er octobre 2011

réunissant de nombreuses associations et quelques professionnels qui accompagnent des

parents ayant perdu un bébé autour d’une grossesse, pendant l’accouchement ou dans les

jours, semaines ou mois suivant la naissance. Il s’agit du deuil périnatal.

Plusieurs associations avaient constaté quatre préoccupations majeures :

• le manque de lieux ou de rituels qui permettent aux parents endeuillés d’affirmer

l’existence de leur tout petit et avancer dans leur deuil

• la difficulté à sensibiliser le grand public au sujet du deuil périnatal. La mort étant un sujet

tabou dans notre société contemporaine, nous constatons que la mort d’un bébé l’est encore

plus.

• la difficulté pour les associations à se faire connaître auprès des parents endeuillés

• un manque de fonds pour initier de nouveaux projets voire assumer le fonctionnement

au quotidien des associations qui apportent une aide importante aux parents

 

Le collectif d’associations oeuvrant dans le domaine du deuil périnatal en France :

www.adep56.org

Association dont le but est l’accompagnement des familles endeuillées par la mort d’un bébé

pendant la grossesse, à la naissance ou dans les premiers jours de vie, et sensibilisation du

public sur les conséquences du deuil périnatal.

Contact : Françoise Plunian au 06 24 19 46 92

 

www.agapa.fr

Créée en 1994, l’association AGAPA propose un accueil, une écoute et un accompagnement

à des personnes exprimant des souffrances liées à la perte d’un enfant à la naissance ou à une

grossesse qui n’a pu être menée à terme, quelle qu’en soit la raison : interruptions spontanées,

médicales ou volontaires.

AGAPA est présent à Paris, en Ile-de-France et en province.

Contact : Guillemette Porta au 06 75 64 81 35

 

www.lenfantsansnom.com

L’enfant sans nom – parents endeuillés a été fondé en 2000 pour faire changer la loi

régissant l’inscription à l’état civil des enfants nés morts avant 6 mois de gestation. Elle soutient

dans leur deuil des parents dont le bébé est mort pendant la grossesse ou autour de l’accouchement,

sensibilise l’opinion publique à ce deuil particulier et propose un espace d’expression pour

briser le silence d’un tabou.

Contact : Sophie Helmlinger au 06 79 84 75 36

 

www.naitre-et-vivre.org

Naître et Vivre est une association mobilisée contre la mort inattendue du nourrisson, et

l’accompagnement des parents et de toute personne en deuil d’un tout-petit. Ses axes

principaux sont de rassembler les parents endeuillés, favoriser la recherche médicale pour

l’étude et la prévention, informer le public et tous les professionnels concernés au sujet de la

prise en charge et de la prévention, accompagner et soutenir les parents dans leur parcours de

deuil.

Contact : Myriam Morinay au 06 61 36 93 52

 

www.spama.asso.fr

Créée en 2006, l’association SPAMA (Soins Palliatifs et Accompagnement en Maternité) s’est

donnée une double finalité : elle participe à la réflexion des soignants pour développer la

démarche palliative en maternité et réanimation néonatale dans le cadre des poursuites de

grossesse, de l’extrême prématurité, des situations difficiles à la naissance ou en néonatalogie

Mais surtout, elle accompagne les parents confrontés à la fin de vie potentielle de leur bébé et

dans la traversée de leur deuil.

Contact : Isabelle de Mézerac au 06 87 26 59 31

 

Contact presse :

Elisabeth Martineau, coordinatrice « Une fleur, une vie »

06 09 32 03 58 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ou l’une des personnes listées ci-dessus.

Le site avec le diaporama de «Une fleur, une vie» 2013 : www.unefleurunevie.org